Poisson-clown

bali-poisson-clown

La vie marine à Bali, le poisson-clown.

Poisson-clown. 8 faits amusants

1. Il appartient à la sous-famille des amphiprioninae et il existe 30 espèces différentes

Poisson-clown
Poisson-clown

Les poissons-clowns se rencontrent communément dans les eaux chaudes de la zone Indo-pacifique et en mer Rouge. Ils sont absents de l’Atlantique et des Caraïbes.

Le nom du fameux Nemo est faux poisson-clown ou faux poisson anémone.

2. De nombreux poissons-clowns vivent dans des anémones de mer, avec lesquelles ils entretiennent une relation symbiotique

Poisson-clown

C’est pour cette raison qu’il est également connu sous le nom de poisson anémone, et en fait tous ceux appartenant à cette sous-famille sont appelés ainsi.

Les anémones sont des animaux prédateurs qui s’ancrent au fond de la mer. elles se nourrissent de poissons qu’elles paralysent avec un puissant poison qu’elle injecte a sa proie, le moindre frottement avec l’une de ses tentacules lui sera fatal.

Avant de s’installer dans une anemone. Les poissons-Clown exécutent une danse élaborée. Ils touchent doucement leurs tentacules avec différentes parties de leur corps jusqu’à se qu’ils ce soient acclimatés à leur hôte. Le poisson-clown à développé une immunité contre la toxine anémone.

Le poisson-clown utilise l’anémone pour se protéger des prédateurs et des parasites. L’anémone, pour sa part, se nourrit des excréments du poisson-clown et l’utilise car elle la protège des prédateurs, comme les poissons-papillons qui adorent manger ses tentacules.

En nageant sans cesse dans l’anemone le poisson-clown oxygènent les tentacules de l’anémone avec ses nageoires.

Si pour une raison quelconque une blessure ou un détachement de la muqueuse protectrice du poisson-clown se produit, celui-ci, comme tout autre animal, serait empoisonné au contact de l’anémone et mourrait irrémédiablement.

Cette relation établie par le poisson clown et les anémones, n’est pas une relation de dépendance puisque les deux peuvent vivre l’un sans l’autre. En d’autres termes, le poisson-clown ne mourrait pas sans la présence d’anémones ou vice-versa, mais néanmoins, la vie de ces deux espèces marines ensemble est beaucoup plus facile.

3. Le poisson-clown est omnivore

Le plancton représente la source principale de son alimentation.

Ils consomme également une quantité importante d’algues broutées sur les récifs proches ou gobés en pleine eau, des petits crustacés et des larves.

Lorsqu’ils sont juvéniles, ils restent généralement à l’abri dans une anémone. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils chercheront de la nourriture, sans s’éloigner à plus de quelques mètres de leurs habitacles de protection.

4. Les poissons anémones vivent en groupes dirigés par une femelle dominante

Le poisson-clown mesure généralement une longueur qui varie entre 9 et 11 centimètres. 

La femelle dominante est la plus grande.  Le deuxième plus gros poisson est le mâle dominant, tandis que tous les autres poissons du groupe sont des mâles plus petits.

Le poisson-clown est très territorial et n’hésite pas à attaquer les autres espèces même beaucoup plus grosse que lui s’ils s’approche trop près son anemone. La défense contre certaines espèces de poissons papillon qui s’attaquent à ses tentacules a été démontrée.

5. Le poisson-clown est hermaphrodite

bali-vie-marine

Tous les poissons-clowns naissent mâles et ont la capacité de se transformer en femelle, mais une fois le changement effectué, ils ne peuvent pas l’inverser.

La transformation se produit lorsque la femelle meurt. Ensuite, le mâle dominant deviendra femelle pour la remplacer. Dans le même temps, le plus grand des plus petits mâles deviendra le mâle dominant du groupe.

Le changement de sexe est un mécanisme naturel pour garantir la survie de l’espèce. La nature s’assure qu’il y a un autre couple reproducteur sans qu’il soit nécessaire de changer l’anémone.

6. Tous les poissons clown sont monogames

poisson-anemone

Le plus gros poisson-clown sera celui qui s’accouple avec la femelle du groupe et elle ne s’accouplera qu’avec lui.

Lorsque la femelle est sur le point de frayer, le mâle recherche une surface plane près de l’anémone. Le mâle nettoie constamment la zone tandis que la femelle vérifie à plusieurs reprises que le nid est bien propre.

Avant le frai, le mâle courtise la femelle, en étendant ses nageoires tout en la poursuivant. La femelle effectue plusieurs passes sur le nid et, le moment venue, pond les œufs. 

Selon les espèces, ils peuvent pondre entre 100 et 1 000 œufs à la fois. 

Le mâle passe ensuite au-dessus du nid en libérant des spermatozoïdes pour féconder les œufs.

C’est le mâle qui s’occupe des œufs pendant leur développement, ce qui peut durer de 6 à 8 jours. Le mâle nettoie en permanence les œufs et mange même les œufs qui n’ont pas été fécondés ou qui ont été endommagés.

À la naissance, les poissons-clowns sont de petites larves presque transparentes. Dès le premier instant, ils sont indépendants. Ils passeront les premiers jours de leur vie à flotter à la dérive jusqu’à ce qu’ils trouvent leur propre anémone dans laquelle vivre.

8. L’effet Nemo

L’effet Nemo

Malheureusement, après le film de 2003 Finding Nemo, le nombre de ventes de poissons-clowns d’aquarium a explosé.

En outre, en raison du réchauffement climatique et de l’acidification des eaux, de nombreux récifs où vivent des poissons-clowns sont en train de disparaître. Cela a entraîné une forte diminution du nombre de ces poissons.

8. Où pouvons-nous plonger à Bali avec des poissons-clowns?

Les poissons clowns sont très communs à Bali. De nombreuses espèces différentes vivent ici et nous pouvons les voir sur tous les sites de plongée de la côte Est, par exemple à Candidasa, Padangbai, Amed, Tulamben et Nusa Penida.

Visitez notre blog pour en savoir plus sur la vie marine à Bali

Voulez-vous plonger avec nous? Envoyez-nous un e-mail southerndreamsdiving@gmail.com

Vous pourriez également être intéressé par les tortues.