Hippocampe

bali-hippocampe

La vie marine de Bali – hippocampe

L’hippocampe n’y ressemble pas, mais c’est pourtant bien un poisson!

Les hippocampes (genre Hippocampus) sont de petites créatures intrigantes. Ce sont des poissons appartenant à la famille Syngnathidae, qui comprend également le poisson-aiguille ou le syngnathe.

Son nom scientifique vient du grec (hippopotames, qui signifie «cheval») et kampos («monstre marin»).

Où vivent l’hippocampe?

Les hippocampes se trouvent principalement dans les eaux tropicales et tempérées peu profondes du monde entier. Ils ont été repérés à des profondeurs comprises entre 0 et 2 543 mètres et à une température de l’eau comprise entre 3,04 et 28 ° C. Ils vivent dans les coraux, les macro-algues, les gorgones et les mangroves.

Combien d’espèces existent il?

hippocampe

Il existe 54 espèces connues d’hippocampe, dont la taille et l’apparence varient.

Le plus petit est l’hippocampe Denise (Hippocampus denise), dont la taille varie de 0,8 à 2 centimètres de long.

Parmi les plus grandes espèces se trouve l’hippocampe à gros-ventre (Hippocampus abdominalis), d’une longueur pouvant atteindre 35 centimètres.

A savoir sur l’hippocampe

Les corps des hippocampes sont couverts de minuscules plaques dures et épineuses qui sont fusionnées. Ils respirent à travers les branchies, ont un cou flexible, un museau, et  une queue préhensile qui leur permet de s’accrocher aux herbes marines et autres mauvaises herbes et les empêche d’être emportés par les forts courants et les vagues. Les hippocampes n’ont pas d’écailles.

Ce sont de mauvais nageurs!

Les hippocampes sont de mauvais nageurs. Ils nagent debout, autre caractéristique non partagée par leurs proches, le syngnathe, qui nage horizontalement. Le poisson rasoir est le seul autre poisson qui nage verticalement. Ils se servent de leur nageoire dorsale pour se propulser (30 à 70 battements par seconde). Les nageoires pectorales situées de chaque côté de la tête contribuent à la stabilité et à la direction.

Pour monter et descendre, ils ajustent le volume d’air dans une petite poche à l’intérieur de leur corps, appelée «vessie natatoire».

Ils peuvent communiquer entre eux

Afin de communiquer entre eux, ils font une sorte de bruit avec des mouvements rapides de leur tête, frottant le crâne avec son squelette externe supérieur.

L’odorat est situé dans des fosses olfactives, situées devant les yeux qui filtrent l’eau, qui est analysée avec précision par des cellules senssible.

Leurs oreilles sont constituées de petits os, appelés otolithes, qui sont utilisés pour recevoir des vibrations externes.

C’est maître du camouflage

vie-marine-a-bali-hippocampe

Les hippocampes sont maîtres du camouflage, ces poissons peuvent être incroyablement difficiles à repérer. Selon les espèces, ils sont même capables de développer des filaments cutanés longs ou courts, ou de changer de couleur grâce à des structures spéciales dans leurs cellules cutanées appelées chromatophores. Puisqu’ils se déplacent très lentement, cette stratégie de camouflage est vitale pour leur survie.

Les compétences de camouflage sont également essentielles lors de la chasse. Se nourrissant de petits crustacés, les hippocampes sont des prédateurs d’embuscade très qualifiés. Plutôt que de chasser leur nourriture, ils attendent, inaperçus, que les proies passent.

Ils mangent beaucoup!

Parce que les hippocampes n’ont ni dents ni estomac, manger et digérer est une corvée. Ils doivent manger constamment pour ne pas mourir de faim. Ils peuvent manger 30 à 50 fois par jour et jusqu’à plus de 3 000 crevettes de saumure.

Ils ont une excellente vue et leurs yeux peuvent travailler indépendamment de chaque côté de leur tête. Cela signifie qu’ils peuvent regarder en arrière et en avant en même temps, ce qui est particulièrement utile pour trouver leur proie. Lorsque la proie arrive à sa portée, elle est aspirée à travers son museau osseux par un mouvement rapide de sa tête. Leurs museaux peuvent se développer si leurs proies sont plus grandes que d’ordinaire. N’ayant pas de dents, ils avalent leur proie entière.

L’hippocampe est un poisson territorial

Il existe des espèces d’hippocampes qui se caractérisent par leur caractère territorial. Les femelles ont un territoire d’environ 100 mètres carrés et les hommes ont un territoire d’environ 0,5 mètres carrés. Leurs territoires se chevauchent.

L’Hippocampe est monogame

plongee-a-bali-hippocampe

L’Hippocampe est monogame et reste avec le même partenaire pendant de longues périodes ou même pour la vie.

Rituels de parade nuptiale

Chaque matin, des couples d’hippocampes se rencontrent pour se saluer afin de renforcer leur lien romantique avec une exposition de parade raffinée. La femelle rencontre le mâle sur son territoire et à mesure qu’ils se rapprochent, ils changent de couleur. Le mâle entoure la femelle et la paire tourne souvent en spirale autour d’un objet. Ce rituel peut durer jusqu’à une heure. Une fois terminée, la femelle revient sur son territoire.

Les mâles portent les œufs pendant la grossesse

Les hippocampes s’accouplent de façon saisonnière. La reproduction peut être déclenchée par la lumière, la température et les turbulences de la mer.

Contrairement à d’autres espèces, l’hippocampe mâle est le seul dans le règne animal qui tombe enceinte et est en charge du développement des œufs.

Lorsque leurs cycles de reproduction sont correctement synchronisés, le couple exécute la danse nuptiale. Ils vont s’accrocher par la queue et effectuer des pirouettes lente. Après cette gracieuse danse élaborée, le mâle laisse tomber son liquide séminal vers l’extérieur, et la fécondation des œufs se produit lorsque les œufs pénètrent dans la poche à couvain du mâle. Les femelles passent leurs œufs à l’aide d’un appendice génital, appelé ovopositeur, d’environ trois millimètres de long, dans la poche ventrale des mâles. Ce sac appelé marsupium, permet de reconnaître très facilement le sexe des hippocampes. La depose des œufs dans la poche, ainsi que leur fécondation, se produisent dans un processus extraordinairement rapide (seulement 6 secondes). Le nombre d’oeufs peut varier de 50 à 150 pour les petites espèces à 1 500 pour les plus grandes.

Ils reçoivent tout ce dont ils ont besoin dans la poche, de l’oxygène à la nourriture. Les hormones aident à créer le placenta, qui baigne une petite partie des œufs.

Le liquide créé par le placenta dans la poche est modifié pendant le processus de gestation, passant d’une ressemblance avec les fluides corporels à une ressemblance avec l’eau de mer environnante, vraisemblablement pour réduire le stress de la progéniture au moment de la naissance.

Le mâle porte les œufs pendant dix jours à six semaines, selon l’espèce et la température de l’eau de mer. Après cette période, le mâle donne naissance aux jeunes. Cela peut être un long processus avec des contractions pouvant durer jusqu’à 12 heures.

Le mâle accouche généralement la nuit et des le matin il  est prêt pour une nouvelle insémination, des le retour de son partenaire ils s’accouplerons à nouveau.

Les nouveau-nés sont totalement indépendants

plongee-a-bali

Les nouveau-nés ressemblent à une version plus petite de leurs parents, d’environ sept à onze millimètres de long. Dès leur naissance, ils sont seuls, complètement indépendants. Ils passent les 2 ou 3 premières semaines de leur vie à dériver lentement dans la couche de plancton de l’océan, à la recherche de quelque chose à quoi s’accrocher. En raison de nombreux prédateurs, moins d’un sur 1000 survit assez longtemps pour devenir adulte.

Combien de temps les hippocampes vivent-ils?

L’hippocampe peut vivre de 1 à 5 ans.

L’Hippocampe a besoin de notre aide!

La plus grande menace des hippocampes est l’homme. Ils vivent souvent dans des eaux peu profondes près de la côte, de sorte que les activités humaines telles que la pollution, la pêche et le développement ont menacé leur nombre.

Plus de 150 millions d’hippocampes sont capturés chaque année pour être utilisés en médecine traditionnelle chinoise et préparer toutes sortes de médicaments.

Les hippocampes, ainsi que les étoiles de mer et les coquillages, sont également visés dans les marchés de souvenirs. Ils sont pris dans la mer puis séchés vivant au soleil.

Un autre grand danger est le commerce d’animaux de compagnie. On estime qu’un million d’hippocampes sont prélevés chaque année dans la nature et on pense que moins de 1 000 survivent plus de six semaines dans les aquariums.

Malheureusement, toutes ces menaces répertorient certaines espèces d’hippocampes comme vulnérables à l’extinction.

Où plonger avec les hippocampes à Bali?

plongee-bali-hippocampe

À Bali, nous avons de nombreuses espèces différentes de ces animaux fabuleux. Nous pouvons souvent apercevoir des hippocampes tout le long de la côte Est, de Tulamben à Amed, et dans la baie d’Amuk de Candidasa à Padangbai, Blue Lagoon et de Jepun Wreck.

Soyez un plongeur responsable:

Les hippocampes sont une partie importante du monde marin et les sauver est un impératif. Vous pouvez faire la différence en:

   • maîtrisant sa flottabilité pour éviter de toucher quoi que ce soit sous l’eau

   • En ayant un palmage appliqué sans abîmer le substrat

   • Ne touchez pas le corail et ne prenez aucune vie marine

   • Plonger uniquement avec des entreprises qui ont approuvé et adhéré au Code de conduite

   • refus d’acheter des souvenirs d’hippocampes et des hippocampes sauvages pour l’aquarium

   • soutenir les aires marines protégées

   • réduire la pollution des océans

   • suivez toujours les instructions de votre guide de plongée

Pour en savoir plus sur la vie marine à Bali, visitez notre blog.

leer en español                                                         read in English